Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités scandinaves : mode, recette, cinéma, déco', littérature, musique, voyage, évènements, inspi'...

Des chômeurs en vitrine d'un magasin.

Une agence pour l'emploi danoise propose une méthode... originale.

Une agence pour l'emploi danoise propose une méthode... originale.

« Reputation Copenhagen », cette agence Danoise propose à des chômeurs qualifiés de s'afficher derrière une vitrine pour tenter d'attirer le regard des employeurs et donc, de retrouver un travail. Assis derrière un bureau, avec à leur côté une grande pancarte résumant leurs expériences, ces chômeurs ont choisi d'opter à ce dernier recourt à défaut de paraître pour de la marchandise.

Ce sont des cadres ou bien encore des avocats qui se sont installés derrière ces vitrines de l’agence Danoise. Assis derrière un bureau, ils font semblant de travailler.

 Lorsqu'un employeur est intéressé par l'un des demandeurs d'emploi exposés, il peut scanner son code sur la vitre (le CV des candidats est exposé en énorme à côté d'eux) avec son smartphone et accéder à une présentation vidéo de la personne, ou il peut rentrer dans le magasin pour le rencontrer directement. 

 

Pourtant diplômés et ayant de nombreuses années d’expérience, parlant diverses langues, ces chômeurs n’arrivent pas à trouver du travail même après avoir laissé leur CV. Prêts à tout faire pour trouver un emploi, ils ont répondu à l’annonce de Reputation Copenhagen pour être affichés derrière la vitrine de l’agence et, peut-être, attirer l’œil d’un employeur. Surtout que l’agence d’Alexander Peitersen est située dans un quartier d’affaires.  


Hannibal C Holt, au chômage depuis 4 ans, a expliqué au Wall Street Journal (information relayée par Le Point) que la méthode est quand même un peu (voire très) étrange. "J'ai l'impression d'être un singe en cage. Les gens traversent la rue et s'arrêtent pour me fixer", explique-t-il.

Il se rend à Reputation Copenhagen tous les matins, en costume, comme s'il allait au travail. Une fois sur place et en vitrine, il continue ses demandes d'emploi et ses envois de CV sur internet, mais devant un auditoire et avec un espoir d'être repéré par un employeur.

 

 

 Depuis fin avril, c'est une quinzaine d'hommes et femmes qui ont tenté l'expérience et parmi eux, trois auraient déjà trouvé un emploi. 

Malgré son efficacité, cette méthode semble désespérée. On déplore que des chômeurs en soient réduits à de telles manœuvre pour être engagés... 

Des chômeurs en vitrine d'un magasin.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article